Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

UNION LOCALE FCPE SAINT-MAUR




COMPTE-RENDU DU RENDEZ-VOUS
AVEC Mme VOGUET-SARAZIN, IEN

 

 

5 MAI 2008

Etaient présents :

-          Mme VOGUET-SARAZIN, IEN

-          Mme TARDIF, Secrétaire de l’Union Locale FCPE St-Maur

      Mme BRINGER, Présidente du Conseil Local FCPE des Mûriers

 

Nous avons commencé par aborder des points généraux, concernant l’ensemble des écoles de St-Maur, puis nous avons insisté sur des problèmes liés plus précisément à l’école des Mûriers.

 - Ecole Shaken :

Nous avons eu confirmation du statu quo pour l’an prochain, quel que soit l’effectif réel et en privilégiant l’accueil des 2 ans.

Par contre, la situation semble incertaine et vraiment alarmante pour les années suivantes.

Le ministre avait prévu, dès la rentrée 2008, l’arrêt de la scolarisation des enfants de 2 ans. Cette mesure, si elle était appliquée, conduirait à la fermeture de Shaken dès la rentrée prochaine !

Sur l’Académie de Créteil, le Recteur a décidé de sursoir une année, pour se donner un peu de temps et étudier les réelles conséquences de l’arrêt de l’accueil des enfants de 2 ans quant à la fermeture de classes (et d’écoles). L’année prochaine est donc une année de sursis quant à l’avenir de Shaken, mais également sur d’autres écoles maternelles de St-Maur, qui pourraient avoir des fermetures de classes dès l’année suivante, avec l’arrêt de la scolarisation des 2 ans (sont citées les maternelles des Châlets, la Pie, les Mûriers).

Nous évoquons avec mme Voguet Sarazin les pistes de éflexion de M Le HELLOCO (cf notre rendez vous du 24 avril)

-          il lui semble impossible (et illégal) d’obliger les parents d’enfants de 2 ans accueillis, hors secteur, à Shaken, à les scolariser là-bas pour toute la durée de la maternelle

-          la refonte de la carte scolaire serait inopérante puisque toutes les écoles maternelles de la ville ont une baisse d’effectif chez les petits

-          enfin, le décalage des horaires de Shaken, qui doit être approuvé par le Recteur, aurait un impact très marginal

- Soutien scolaire (libération des samedis) :

Mme Voguet-Sarazin nous précise que les heures de soutien seront mises en place selon un schéma départemental, et non pas sur une règle concernant le seul district de St-Maur.

Plusieurs réunions ont déjà eu lieu. Elle nous communique l’état des discussions.

La libération des samedis pour les élèves ajoutée aux heures de concertation (et autres) des enseignants  correspond à un stock de 108 h (annuelles). Il a été décidé d’affecter ces heures de la manière suivante :

-          60 h pour l’aide aux élèves en difficultés

-          24 h pour les conseils de cycles

-          18 h pour l’animation ( ?)

-          6 h pour les conseils d’école

Sur les 60 h dévolues aux élèves en difficultés, 6 h sont affectées à la concertation et aux réunions avec les parents (3 h au début de l’année et 3 h pour l’évaluation en fin d’année). Il reste donc 54 h (annuelles, par enseignant). Ces heures seront réparties sur 3 périodes (octobre.novembre.décembre /janvier.février /mars.avril), et elles concerneront tous les niveaux, de la Petite Section au CM2. Ces heures de soutien correspondront donc, d’après les calculs de l’IEN, à 2 h par semaine, par enfant (et par enseignant), par petits groupes de 5 ou 6.

Mme Voguet-Sarazin n’était pas favorable au soutien pendant la pause de midi (et nous non plus d’ailleurs, et nous l’avons clairement exprimé : fatigue des enfants, besoin de se dépenser physiquement avant l’après-midi …) …. Mais, encore une fois, des contingences fort éloignées de l’intérêt des enfants, risquent de prendre le dessus (même si, paraît-il, rien n’est acté).

Si le soutien est organisé en fin de journée, il va rentrer « en concurrence » avec les études surveillées, qui sont payées aux enseignants, alors que le soutien fait partie du temps scolaire, non rémunéré en plus.

L’IEN précise qu’en outre beaucoup d’enfants ont des activités péri-scolaires après 16H30.

Quant au soutien le samedi matin, ou le mercredi matin, les enseignants y sont opposés.

A suivre.

- Stages de remise à niveau pendant les vacances :

Ils se sont déroulés la 1ère semaine des vacances de printemps, à raison de 5 matinées de 3 h (du lundi au vendredi). Les enfants étaient répartis en 13 groupes de 5 à 7 élèves. Les différentes écoles de St-Maur avaient « repéré » 120 élèves en difficultés (PPRE en cours) parmi les élèves de CM1 et CM2. 88 d’entre eux avaient accepté le principe du stage. Au final, 79 étaient présents.

Première remarque : cela semble très peu par rapport au nombre d’écoles élémentaires de St-Maur. Un rapide calcul (un peu approximatif) donne environ 1500 élèves en CM1 et CM2. Les stages auraient donc concerné 5% des élèves. Malheureusement, le nombre d’élèves en difficultés est plus important, même à St-Maur.

Deuxième remarque : même si les enseignants volontaires et rémunérés ont établi un bilan positif de leur action pour chaque enfant, il paraît assez prématuré d’en tirer des conclusions définitives, quant aux progrès « énormes » des enfants. Il serait peut-être bon de faire un bilan de l’apport de ces stages dans quelques semaines.

L’IEN a déjà décidé d’organiser un autre stage fin août, juste avant la rentrée. Pour celui de juillet, aucune décision n’est prise, mais il n’est pas certain qu’il ait lieu : fatigue des enfants et peut-être peu de candidats enseignants pour travailler jusqu’au 11 juillet.

 - Enseignement des langues :

Mme Voguet-Sarazin réaffirme sa volonté de promouvoir le choix des langues (anglais/allemand) en élémentaire. L’offre existe aux Tilleuls, aux Mûriers, à Champignol et devrait s’installer à Michelet l’an prochain. Elle espère avoir également des postes fléchés « allemand » dans certaines de ces écoles.

Mme Voguet-Sarazin précise également que la loi Fillon s’applique dès l’an prochain, pour l’entrée en 6ème.

Nous prenons acte de cette volonté mais nous exprimons de vives réserves sur ce qui se passe au collège, qui nous semble peu cohérent avec la logique de l’apprentissage des langues en élémentaire :

-          alors que les enfants rentrant en 6ème sont censés poursuivre l’enseignement de la langue apprise depuis le CE2 (loi Fillon), les Principaux de collège (Pissarro et Louis-Blanc) ont décidé d’accepter tous les cas de figures. En clair, on fait ce que l’on veut ! Avec le risque d’une hémorragie des germanistes vers l’anglais, en raison de l’absence de classes bi-langues allemand/anglais dès la 6ème (voir plus bas)

-          alors que les enfants germanistes sont censés débuter l’apprentissage de l’anglais dès la 6ème (loi Fillon), aucun collège de leur secteur ne propose de classe bi-langue (cela n’existe qu’à Rabelais)

-          le projet de classe bi-langue à Ronsard, susceptible de maintenir une offre d’allemand, a très peu de chances de voir le jour

Mme Voguet-Sarazin, n’ayant pas en charge les collèges, estime que ce n’est pas de son ressort. Néanmoins, nous restons en droit de nous interroger sur la cohérence d’ensemble : primaire et secondaire dépendent quand même bien du même ministère !

- Ecole Edith Cavell :

Ce gros groupe scolaire regroupe maternelle et élémentaire, sous la responsabilité d’une même directrice.

Les parents se plaignent de la durée très courte des Conseils d’Ecole (3x2 h), pour évoquer l’ensemble des problèmes. Serait-il envisageable de dédoubler une partie des CE ou d’en augmenter la durée ? Réponse : non, c’est impossible, il faut être plus concis.

- Voyages scolaires :

Nous faisons part à Mme Voguet-Sarazin des annonces de Mr Le Helloco, concernant les voyages scolaires.

Elle précise que la décision d’envoyer 2 classes par école en voyage scolaire avait déjà été actée par Mr Constant (ancienne municipalité) sur présentation du projet de l’IEN…

Ces voyages de 10 jours maximum ne devront pas se faire trop loin : l’IEN tient au principe de gratuité de l’école, elle est donc opposée à une participation trop élevée des familles.

Ils devront s’insérer dans un projet annuel transdisciplinaire.

Tous les enseignants de CM2 devront accepter le principe du voyage (sinon ils pourront prendre une autre classe dès le début d’année).

- Jeux dangereux :

Plusieurs réunions ont eu lieu …. Mais rien ne bouge …. C’est désespérant ….

En fait, toute la chaîne de décision (IA, IEN, Directeurs) semble tétanisée : « on a peur de donner des idées aux enfants, on ne sait pas comment faire …. » De notre point de vue, ce qui est acceptable pour des parents lambda peu informés est irrecevable venant de personnels de l’EN chargés de l’accueil des enfants !

Nous avons proposé à Mme Voguet-Sarazin de faire venir à leurs réunions des acteurs de la prévention (Mme Cochet de l’APEAS, Nathalie Piolot médecin urgentiste qui a commencé à former les profs de SVT de Pissarro ou d’autres), histoire d’avancer un peu

L’IEN nous a montré un rapport de l’INPES sur les conduites à risques en milieu scolaire.

- Commissions d’harmonisation 6ème :

Mme Voguet-Sarazin nous a communiqué les dates des commissions d’harmonisation (je vous les ai transmises dans un précédent mail). Cette année, elle souhaite que tous les participants soient présents dès le début des commissions (c’est-à-dire dès 8H30 ou 13H30).

Les demandes de dérogation sont à rendre avant le 26 mai.

- Les Mûriers :

Sont évoqués les problèmes lié au problème des remplacements dans une classe de CM1, l’arrêtd e la mobilisation autour de l’allemand LV1 et les problèmes avec la Directrice de l’école élémentaire. Mme Voguet-Sarazin s’engage à participer au prochain Conseil d’Ecole.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

E-mail

Pour nous contacter :

ulfcpe.saintmaur@gmail.com

Vos propositions d'articles sont les bienvenues

Pour Retrouver Les Articles Déjà Publiés

INFORMATION AUX ADHERENTS

 

 Le  Prochain rendez-vous de l'Union Locale aura lieu :

le mardi 25 novembre à l'écoles des Tilleuls

 

   

 

Archives

Retour à la première page

Cliquer ici

Articles Récents

LE COIN DES LYCEENS

"Jeunes.gouv.fr" le site de référence de 15-25 ans

Télécharger un dossier d'inscription au BAFA, études, formations, emploi, logement....
Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Toute l'information sur les orientations, les études, les métiers, la scolarité... sur le site de l'Onisep  http://www.onisep.fr/

 

Formation en alternance

Moitié école, moitié entreprise... le mot Alternance vient du principe d'alterner une période d'enseignement en école avec une période pratique en entreprise.

Pour lire le dossier spécial du site Le Parisien cliquez ici

 

Conseils pour préparer le bac

Vous trouverez ici tous les liens qui vous permettent de réviser ou d'appréhender le bac dans les meilleures conditions : conseils de profs en vidéo, sujets probables, documents pour s'entraîner, copies corrigées, programme de révision, citations.

Pour en savoir plus, consultez le site de L'Etudiant cliquez ici